Royat-Chamalières

Gare, Avenue de la Gare, Chamalières

L’arrivée du chemin de fer dans les stations thermales a pleinement participé à leur essor. C’est en effet au cours du Second Empire et de la IIIe République que la plupart des villes d’eaux sont reliées au réseau ferroviaire facilitant pleinement leur accessibilité.

A leur arrivée en gare, les curistes étaient souvent acheminés par des hippomobiles (voitures à cheval) ou par omnibus (véhicules de transport public à traction hippomobile).

Le moyen de se rendre au faubourg mondain que constituait Royat-Chamalières proposé aux visiteurs de l’agglomération clermontoise était le tramway,  premier tramway électrique de France inventé par l’ingénieur Jean-Baptiste Claret

A Royat-Chamalières, un an après la construction du viaduc, la ligne de chemin de fer est mise en service en 1881. La magnifique gare bâtie avec soin alliant la brique et la pierre par l’architecte spécialiste des gares, Jules Martin  est inaugurée en 1886. Au cours des Années Folles, la station de Royat est desservie  depuis Paris-Quai d’Orsay (gare prestigieuse de la Compagnie Paris Orléans) par un train de nuit direct de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (la CIWL). Ce train de luxe emprunte la ligne du Bourbonnais « le Vichy-Royat Express », avec ses voitures-salons et restaurants.

A partir de 1946, le « Thermal Express », rejoint depuis Paris-Austerlitz les villes thermales auvergnates, parmi lesquelles Royat, et demeurera le dernier « train des eaux » en circulation.

Ce monument est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1994.

Tout en image ...